Français


Dina Bélanger

dina belanger

Bienheureuse Dina Bélanger
(Mère Marie Sainte-Cécile de Rome)
Religieuse de Jésus-Marie

      • Naissance: 30 Avril 1897 – Québec, Canada
      • Profession Religieuse: 15 Août 1923
      • Décès: 4 Septembre 1929 – Sillery, Canada
      • Paroles: «Aimer toujours Jésus et de le faire aimer»
      • Proclamée Bienheureuse: 20 Mars 1993 – Rome, Italie
      • Fête: 4 Septembre

ELLE A DIT OUI À L’AMOUR…

Toute la vie de Dina est un chant d’amour, une hymne d’action de grâce à Celui qui l’a appelée et à qui elle a répondu par un OUI total, sans réserve.

Sa fidélité à répondre à l’Amour par l’amour la conduit à entrer dans les profondeurs de la Trinité et à devenir « un cantique de louange à la gloire du Père ». Sa vie est un cantique d’action de grâces et de louange aux harmoniques insoupçonnées. Elle est un témoignage de cet amour que résume si bien la devise de sa Congrégation « loués soient à jamais Jésus et Marie »

Dina 1Née dans une famille aisée dont elle était fille unique et qui l’adorait, douée pour les études et en particulier pour la musique, un avenir brillant s’ouvrait devant elle : de nombreux amis, une vie sociale agréable, une carrière musicale pleine de promesses. A l’appel du Seigneur elle laisse tout et répond par l’amour à l’Amour qui lui fait signe.

Dina 2Enfant et jeune fille, Dina mène une vie normale ; rien ne semble la distinguer des autres ; elle est gaie, sociable, amie de la beauté, de la nature, bonne de cette bonté qui va de préférence vers les plus faibles, les plus démunis. Rien ne laisse deviner la vie intérieure qui l’habite et qui chante en elle. Déjà elle sent l’appel de l’Amour et y répond par une devise qui est tout un programme : « Aimer et laisser faire Jésus et Marie ».

Dina 4Religieuse, elle s’exercera à « vivre en esprit de louange, dans la joie du cœur, la liberté d’âme et la générosité ». « Ne rien refuser à Dieu » est le leitmotiv de ses journées. Si son activité apostolique est très tôt réduite par la maladie, son zèle missionnaire n’en est pas diminué pour autant : »Je voudrais parcourir l’univers et le consumer dans les flammes infinies du Cœur sacré. Néanmoins, je veux être apôtre selon les desseins de Notre Seigneur ».

Consumée par l’amour plus que par la maladie, elle s’éteint le 4 septembre 1929, en promettant de demeurer au service de ses frères et sœurs de la terre :

Dina 5

«Au ciel, je serai une petite mendiante d’amour :

la voilà ma mission et je la commence immédiatement ;

je donnerai de la joie».

Prière

Père très bon, tu as mis dans le coeur de la Bienheureuse Dina Bélanger le désir brûlant de t’offrir, pour le monde entier, les richesses infinies du Coeur de Jésus dans ‘Eucharistie, et de vivre, comme Marie, intimement unie au Christ, son unique amour.

Puissions-nous, comme elle, trouver notre joie à accomplir fidèlement ce que tu aimes. Et puisque tu lui as révélé ton grand désir de répandre sur le monde l’abondance de tes grâces, exauce, pour ta plus grande gloire, la prière que nous confions à son intercession. Amen.

- Avec approbation ecclésiastique


Revenir au début ↑